Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Solange :"les copains de la cocarde"

les cols Basques 2013

22 Mai 2013 , Rédigé par les copains de la cocardens Publié dans #la petite reine

PAYS BASQUELe vendredi ------> direction le camping de Parme à Biarritz

  Le temps est incertain et de grosses pluies tombent sur le pays basque , mais ma foi de belles éclaircies apparaissent  vers la fin de l'après-midi . Nous verrons demain matin ce que la météo nous réserve , car samedi à 14h nous avons rendez-vous avec nos collègues St. Laurent pour une petite randonnée dans l'arrière pays . 1166120166

 

Samedi 18 mai --> Le parcours des labours

  Une pluie battante tambourine au dessus du camping-car . C'est le déluge sur Biarritz et ses environs .L'eau dégouline et forme des petites rivières dans les allées . Pas une éclaircie de la journée .

 Pour la balade en vélo c'est fichu . Nous décidons d'aller faire un tour en Espagne , aprés le déjeuner . Les ruisseaux débordent , les champs sont gorgés d'eaux et le mauvais temps est toujours là ,accompagné de vents violents .

La nuit n'apporte aucune amélioration .

 

Dimanche 19 mai ----< 92 km

  réveil 6h . OUAH !!! quel temps pourri . Une pluie à ne pas sortir dehors ArbreSousLaPluie. Je téléphone à Jean Marie et Daniel pour la suite des évènements car Robert avec ce temps ne veut pas sortir et comme je le comprends . Nous décidons d'attendre 10 h . Vers 9h30 , une accalmie pointe le bout de  son nez et le ciel ( bien que nuageux ) a l'air de se lever .

Daniel nous fait des pieds et des mains pour nous préparer et partir . Jean-Marie et Robert ,quoique réticents au début ,  sont partants . Sur le départ nouscroisons Alain avec 2 gars du club de St Laurent . Christian a décidé de rester avec Danièle . Certains sont repartis car dans la soirée une panne d'électricité et de gaz s'est produite sur une partie du camping et malgré un téléphone d'urgence ,personne n'a répondu .Impensable de ne pas trouver un responsable dans pareil cas . Où sont passés le reste de l'équipe ? Je ne sais pas .

 

Nous partons à 4 sur le parcours de 92 km .

J-M n'est pas très en forme au début .Tant mieux cela me permets de les suivre . Robert et Daniel piquent quelques sprints . Eux ont les jambes . Le parcours est très bien fléché . Le paysage magnifique .19808655

 Les descentes sont un peu périlleuses car la route est inondée et de l'eau ruisselle partout . Nous avons appris que les parcours les plus longs ont été raccourcis car des éboulis se sont déversés sur la chaussée et celle ci se révèle impraticable . Nous passons Itxassou . Les côtes dans ce pays se montrent plus ardus que les cols eux mêmes . Mes compagnons ralentissent de temps en temps pour m'attendre , mais très peu . cycliste sous la pluie    Nousdéjeunons à Espelette . Trés joli village où il est trés agréable de parcourir les rues traversées aux couleurs basques dont les façades s'ornent de tresses de piments . Pays-Basque--137-Le repas est  délicieux . A la  sortie du restaurant un petit froid s'abat sur nous . Vivement une petite montée . En effet le col de Pinodièta montre le bout de son nez . Pas encore échauffés , nous accusons le coup .Heureusement, il n'est pas très long 21708876 itxassou. Ainhoa  , petit village dans la montagne , s'offre à nous . Puis direction Dancharia et Cherchebruit qui va nous amener au Col de St Ignace . Daniel et Robert se "tirent la bourre"  tandis que Jean-Marie et moi même montons à l'arrachée si l'on peut dire . Nous redescendons sur Cherchebruit  à toute vitesse puis le rond point de St Pée. Là , les choses se gâtent  .Je garde ,de la dernière fois , un souvenir pas trés agréable  de la montée   aprés ce rond point . Là , Daniel est parti en avant , suivi de Robert . Jean-Marie suit de loin et moi dans les choux . Je les vois au loin prendre la direction  de la côte de SouraÏde  et là je sais que je vais souffrir . Les raidillons sont sans pitié mais je ne lâche pas le morceau .Mes compagnons m'entendent rouspéter derrière mes vitesses qui ne veulent pas m'écouter au moment voulu .  Jean-Marie souffre aussi .Il a deux point de côté . Puis tout à coup ,par je ne sais quel hasard , J-Marie ( une mouche a du le piquer )  se met en tête et le voilà parti à 40 km/h .Si il croit nous semer , "il se met le doigt dans l'oeil" car à la faveur d'un faux plat descendant nous sommes bien derrière lui . A 4 km de l'arrivée , je lâche prise ainsi que notre sprinter du moment . Nous allons directement à la salle où a lieu la distribution des coupes et le pôt de l'amitié .

En fait Daniel a  bien fait de nous pousser à faire cette sortie car nous n'avons pas eu de pluie . Belle journée .                                                        

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

serrurier paris 15/02/2015 14:09

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

les copains de la cocarde 16/02/2015 09:35

Merci d'apprécier mon blog et comptez sur moi pour visiter le vôtre .
Cordialement